297 auditeurs de justice de la promotion 2019 prêtent serment

Après avoir effectué leurs premiers pas au sein de l’École nationale de la magistrature lundi 28 janvier, 297 des 309 auditeurs de justice de la promotion 2019 prêteront serment ce vendredi 1er février à 14h30 à la cour d’appel de Bordeaux. La cérémonie se déroulera en présence de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, et des chefs de la Cour de cassation, Bertrand Louvel, premier président, et François Molins, procureur général. Le Premier ministre, Édouard Philippe, rencontrera par ailleurs les élèves magistrats à l’issue de la cérémonie solennelle.

Une audience solennelle

Lors de cette cérémonie, les élèves magistrats vont prêter le serment d’auditeur de justice, entourés de leurs familles, devant Gracieuse Lacoste, première présidente de la cour d’appel de Bordeaux et Pierre Nalbert, avocat général près ladite cour. À cette occasion, les auditeurs revêtiront leur robe pour la première fois, l’épitoge en moins.

Dans la matinée du 1er février, Bertrand Louvel, premier président de la Cour de cassation et François Molins, procureur général près ladite Cour interviendront devant la promotion 2019 au sein de l’ENM.
Nicole Belloubet, garde des Sceaux, s’adressera pour sa part aux auditeurs de justice pendant la cérémonie. Ces derniers rencontreront enfin le Premier ministre, Édouard Philippe, après l’audience.

« Je le jure »

Les élèves magistrats s’engagent ainsi à « garder le secret professionnel et [à se] conduire en tout comme un digne et loyal auditeur de justice », ce qui leur permettra d’accéder au cœur de l’office du magistrat durant leur formation à l’École et en juridiction : aux dossiers judiciaires mais aussi à toutes les audiences et aux délibérés.
Après lecture du serment par la première présidente et à l’appel de leur nom, ils répondront « Je le jure ! », marquant officiellement leur entrée dans l’institution judiciaire.
« Chaque mot de ce serment est essentiel à la qualité de notre justice : le secret professionnel n’a pas pour vocation de rendre la justice opaque alors même qu’elle est rendue publiquement au nom du peuple français, le secret professionnel est l’un des socles de notre indépendance. La dignité et la loyauté de ceux qui rendent la justice sont par ailleurs les préalables indispensables au procès équitable », rappelle Olivier Leurent, directeur de l’ENM,Prestation de serment des anciens avocats en juin 2019

Les 12 anciens avocats de la promotion 2019 bénéficiant d’une réduction de scolarité – puisqu’ils n’effectuent pas le stage en cabinet d’avocat de 3 mois – prêteront pour leur part serment en juin prochain.