Confinement et violences au sein du couple : nouvelle e-formation

Les violences au sein du couple ont augmenté sensiblement depuis le début du confinement. Consciente des enjeux et répondant à l’urgence, l’École nationale de la magistrature adapte ses modalités pédagogiques et met en place des classes virtuelles pour poursuivre la formation des magistrats à la lutte contre ces violences. Le point sur ce dispositif novateur en formation continue.

L’École nationale de la magistrature va dispenser des classes virtuelles les 15 et 17 avril prochains.

Classes virtuelles et ressources en ligne

Cette formation à distance a pour objectif de leur permettre d’acquérir les connaissances actuelles sur ce phénomène et d’adapter leur pratique professionnelle. Elle se déroulera en 3 temps.

Les 15 et 17 avril, deux conférences virtuelles seront animées par une psychologue clinicienne et une magistrate. Elles seront suivies d’échanges sur les pratiques professionnelles.

Les participants pourront prendre connaissance des ressources en ligne du kit pédagogique "Violences au sein du couple : adapter sa pratique professionnelle" créé par l’ENM en 2019. Celui-ci propose des apports scientifiques et des fiches techniques :

  • Des vidéos d’experts en criminologie, psychologie, psychiatrie, neurosciences, médecine légale, etc., apportent un éclairage interdisciplinaire sur les mécanismes de la violence au sein du couple, sur la psychopathologie des auteurs ou encore sur l’impact traumatique sur la victime directe ainsi que sur les enfants ;
  • Des « fiches-réflexes » fonction par fonction (parquet, correctionnelle, affaires familiales, protection de l’enfance, application des peines) permettent aux magistrats de disposer d’outils professionnels concrets.

Ce dispositif s’appuyant sur des classes virtuelles pourra être déployé à nouveau.

Le kit sur les violences au sein du couple ouvert aux avocats du Barreau de Paris

L’ENM va également mettre son kit pédagogique "Violences au sein du couple : adapter sa pratique professionnelle" à la disposition de 200 avocats du Barreau de Paris qui ont volontairement ouvert dès le 26 mars des permanences téléphoniques et des consultations en ligne, pour venir en aide aux victimes de violences conjugales.