L’ENM accueille de futurs étudiants en droit de Bordeaux

Ce mardi 31 août, l’ENM accueillera une cinquantaine de futurs étudiants en droit de l’Université Montesquieu. Cette journée s’inscrit dans le cadre du projet « START’U > Droit devant », un dispositif d’accueil des nouveaux étudiants en première année développé par la faculté de droit bordelaise pour améliorer l’intégration des lycéens à l’université et prévenir le décrochage scolaire, grâce notamment à des rencontres avec des professionnels du monde judiciaire.

Immersion à l’ENM

Alors que « START’U > Droit devant » doit permettre aux futurs étudiants de découvrir le monde du droit et celui de la justice, grâce à des journées in situ avant leur rentrée à l’université, la 3e édition du partenariat entre l’ENM et l’Université de droit et de sciences politiques de Bordeaux se déroulera en ligne et sur site. Après une première approche digitale de la magistrature et de la formation des élèves magistrats à travers la page internet dédiée à l’orientation de l’École nationale de la magistrature, une cinquantaine d’étudiants seront en effet reçus au sein de l’établissement.

Accueillis dans un premier temps par Samuel Lainé, directeur adjoint de l’ENM en charge des recrutements, de la formation initiale et de la recherche, ils seront ensuite répartis en 4 groupes pour assister à des ateliers animés par des coordonnateurs de formation et des élèves magistrats. Ces animations seront l’occasion pour eux d’échanger sur des thématiques telles que la diversité des fonctions de magistrat (juge, juge des enfants, juge d’instruction, substitut du procureur…) ou la formation à l’ENM. Une visite guidée des locaux chargés d’histoire de l’École leur sera également proposée.

La diversité : un enjeu fort pour l’ENM

« C’est important pour l’École d’accueillir ces étudiants afin de leur présenter la richesse du métier de magistrat et de susciter des vocations dans une filière où le concours d’entrée est exigeant : les étudiants ont trop souvent tendance à s’autocensurer », explique Isabelle Monteils, sous-directrice et cheffe du département de la recherche et de la documentation, chargée de l’organisation de cet accueil.

Pour l’ENM, qui œuvre en faveur d’une plus grande diversité dans la magistrature, c’est également l’occasion d’attirer des profils recherchés : des étudiants en droit boursiers et d’anciens élèves de lycées en zones défavorisées, candidats potentiels au 1er concours d’accès susceptibles d’intégrer les classes préparatoires « égalité des chances » de l’ENM dont le maillage territorial s’étend cette année avec l’ouverture, en octobre, de 2 nouvelles classes à Lyon et Orléans. À l’instar de celles de Bordeaux, Paris et Douai, elles accueilleront chacune 18 étudiants méritants et issus de milieux sociaux défavorisés souhaitant préparer le 1er concours d’accès à la magistrature.