Des photographies artistiques sur les prisons exposées à l’ENM
Publié le 19 janvier 2018

Photo Arnaud Théval
Dans le cadre d’une séquence pédagogique sur la prison proposée par le pôle Environnement judiciaire à la promotion 2017, l’ENM accueille, du 15 au 26 janvier, l’exposition du photographe Arnaud Théval « Le tigre et le papillon, incorporations ». Ce regard artistique sur les lieux d’enfermement et ceux qui y travaillent doit permettre aux élèves magistrats de découvrir différemment l’univers carcéral avant un stage pénitentiaire de deux semaines.
Le projet artistique d’Arnaud Théval

« Les œuvres [de l’exposition] sont des séquences d’une immersion dans la culture pénitentiaire, mêlant fragments d’enfermement et moments de formation. Elles croisent des histoires vécues, des lieux traversés et des mises en situation du personnel pénitentiaire questionnant ma relation à cet imaginaire carcéral et à la figure de ceux qui l’organisent. Comme si l’œilleton s’était inversé, le spectateur découvre les histoires de ceux qui sont perçus à tort comme des bourreaux, qui apprennent à surveiller tout en étant contrôlés de toute part, parfois confrontés à des renversements du regard, à des pleins d’humanité, à leurs propres peurs et doutes, que mon processus artistique met à nu tandis qu’il est coutumier de retenir et de cacher ces choses-là.

Pour l’École nationale de la magistrature, la sélection des œuvres porte en particulier sur la série Incorporations, celle des élèves-surveillants dans le dispositif de l’administration pénitentiaire » ; explique le photographe.

Consulter la présentation du projet d’Arnaud Théval et le livret de l’exposition.

Deux jours de conférences et ateliers sur la prison avant le stage pénitentiaire
Les 25 et 26 janvier prochains, la promotion 2017 bénéficiera de deux journées d’enseignements sur le thème de la prison, auxquelles participera notamment Arnaud Théval. L’artiste expliquera sa démarche aux auditeurs de justice lors d’une conférence intitulée « Le tigre et le papillon, l'art sur et dans l'administration pénitentiaire » avant qu'une approche historique et sociologique des prisons françaises soit présentée par Jean-François Alonzo, formateur au centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines à l’École nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP). Ces deux temps sont pensés comme une progression dans l'institution carcérale depuis les premiers pas d'un novice jusqu'à la connaissance historique d'un formateur issu de la pénitentiaire.
Seront par ailleurs abordés les missions, le bilan annuel et les préconisations de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté ainsi que les enjeux et perspectives pour la prison avec un représentant de l’Administration pénitentiaire.
Enfin, des échanges entre les élèves magistrats et des formateurs de l’ENAP et de la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Bordeaux permettront à la promotion 2017 de se préparer au stage pénitentiaire qu’elle effectuera du 29 janvier au 9 février 2018.
Échanges réguliers avec l’ENAP